lundi, novembre 21, 2005

Pourquoi les francais ont-ils autant de problemes de prononciation lorsqu’ils parlent une langue etrangere?


Actuellement je suis en Angleterre et je remarque que lorsque mes compatriotes parlent anglais, la pronunciation francaise est tres presente ; c’est a dire qu’ils parlent anglais avec un fort accent francais.
Je pense que cela est du aux grandes differences de pronociation des phonemes et des monemes entre le francais et l’anglais. Par exemple en francais [aux] ne constitut qu’une seule unite de son alors qu’en anglais il en fait trois car c’est une langue dans laquelle toutes les lettres se prononcent. Cela constitut une difficulte en plus pour les francais (et vice versa pour les anglais)
Pour les francais debutant dans l’apprentissage de la langue anglaise on peut entendre la liaison entre les mots, ce qui constitut une erreur de prononciation puisque la liaison est un phenomene inexistant en anglais.
Pour les francais etant en Angleterre depuis plus de dix ans et ayant toujours leur accent francais lorsqu’ils parlent anglais, j’en conclus que eux ne font aucun effort de prononciation pour avoir le veritable accent anglais lorsqu’ils le parlent.
C’est un phenomene que j’ai egalement pu observer avec l’italien. Le francais est une langue qui privilegie l’intonation montante sur la derniere syllable, le dernier phoneme et voire la derniere lettre du mots alors qu’en italien cela est rare ; l’intonation montante se situe surtout sur les voyelles en debut ou au milieu des mots.
Pour l’espagnol la regle est pratiquement la meme.
Cela constitut, en plus de la prononciation roulee du [r] et du double [r] italien et espagnol, une difficulte supplementaire pour les francais.

1 Comments:

Anonymous cveyrier said...

Penses-tu qu'il s'agisse là d'une spécificité française? Doit-on imputer cette mauvaise prononciation à une spécificité de la langue française? N'est pas un problème de méthode en langue ou plus généralement d'intérêt pour une prononciation exacte? Je m'explique: si on arrive à se faire comprendre en langue étrangère sans avoir exactement la prononciation d'un anglais,pourquoi faire des efforts pour l'apprendre? Je crois en une règle d'éconnomie de l'effort

jeudi, 24 novembre, 2005

 

Enregistrer un commentaire

<< Home