mardi, novembre 22, 2005

La traduction correcte au niveau semantique n’est pas forcement la traduction juste syntaxiquement


Le signifie d’un mots ou d’une expression dans une langue n’est jamais exactement a 100% le meme dans une autre langue.
Par exemple le fameux “can you repeat please ?” qu’on nous apprend au college pour demander au professeur de reprendre ce qu’il a dit precedement, n’est pas forcement traduit litteralement par “pouvez-vous repeter s’il vous plait?” En Angleterre il est tres peu utilise car considere comme populaire et peu poli alors qu’en France on l’apprend aux collegiens pour s’adresser a leur professeur! La traduction la plus proche en francais n’est pas la traduction litterale “pouvez-vous repeter s’il vous plait” mais plutot “peux-tu repeter s’il te plait?” et de maniere soudaine c’est a dire avec un ton exprimant la spontaneite. Le concept lie a cette expression que les anglais se representent au fond d’eux-meme est different du concept relatif a la meme expression en francais (Encore une des limites de l’apprentissage des langues etrangeres dans son pays natal…)
Moi-meme j’en ai fait l’experience en Angleterre, dans le restaurant chic ou je suis en train de travailler et avec une cliente a qui j’ai demande “can you repeat please?” lorsque je n’avais pas compris ce qu’elle venait de me dire. Meme si elle m’a redit ce qu’elle voulait, l’expression de son visage avait subitment change (son sourire avait totalement disparus) et une heure après j’ai su qu’elle est alle se plaindre au sujet de cet incident aupres de la direction…
Dans cet exemple on remarque que la traduction est litterale mais que le sens diverge, qu’il y a quelques subtilites semantiques qui peuvent engendrer quelques troubles aux niveau de la comprehension.

1 Comments:

Anonymous cveyrier said...

On parle de "transfert pragmalinguistique" dans ce cas là. Tu as traduit litteralement une expression qui est juste grammaticalement mais qui n'aurait jamais été prononcé par un natif dans cette circonstance là.

dimanche, 27 novembre, 2005

 

Enregistrer un commentaire

<< Home